[READLIST] Un certain genre de rentrée…

On sait, on sait : la Rentrée Littéraire, c’est fini, ça y est c’est l’automne. Les prix vont tomber avec les feuilles, le champagne va couler à flots et laisser peu à peu la place à la « petite rentrée » de Janvier qui se prépare chaudement. Mais nous, nous, on aime bien ne pas tout faire comme tout le monde. Et comme on n’apprécie qu’un seul et unique champagne au monde, (qu’on ne trouve dans aucun dîner de prix littéraire), on vous propose une readlist mélangée, éclectique. Pétillante ! A l’image de notre Pile A Lire, de notre approche de la littérature!  Bonnes lectures…

derric3a8re-le-papier-c3a0-fleurs
Derrière le Papier à Fleurs – Junie Terrier. 
Dernière les fleurs, les belles paroles, les belles promesses… Ce n’est pas très reluisant. C’est même parfois trash, brutal, sombre et terriblement lucide. On croise une fille sans père, en plein transfert déchirant, une actrice perdue, une fille un peu aveugle aux sentiments de son meilleur ami… Des femmes sous l’emprise de l’homme, victimes, parfois consentantes, prisonnières de leurs sentiments et de leur faiblesse. On les plaint, un peu, on les regarde de haut, aussi. On se sent souvent légèrement mal à l’aise devant cette mise à nu terriblement juste.  Editions Rue des Promenades

book_715_image_coverFordetroit Alexandre Friederich. Detroit, ville fantôme, ville vitrine, ville décor dévasté. Et ses habitants ? Les vrais gens, les chômeurs, les ouvriers, les presque laissés pour comte de cette amérique ? Ils vivent comment, au quotidien ? Comment évoluent-ils dans une ville presque apocalyptique ? Alexandre Friederich les dépeint, entre fiction et reportage, entre roman d’exploration et documentaire. Il saisit leurs initiatives, leur débrouille,  des paroles attrapées au vol. Il préfère la vie à la désolation, les gestes du quotidien aux ruines. L’instant présent au futur. Editions Allia

Couverture_20-_20kafka_20a_CC_80_20Paris0
Kafka à Paris – Xavier Mauméjean. 
Franz Kafka et Max Brod en personnages d’un roman rocambolesque ? C’est le pari réussi de Xavier Mauméjean qui chahute les deux amis d’aventure en aventure, de faux pas en quiproquo, dans une fresque farceuse et subtile. En 1911, Franz et Max se rendent à Paris. Ce qu’ils y font réellement, on l’ignore. Tout devient possible dans cette histoire déjantée où escrocs, prostituées, policiers et autres portraits d’un début de siècle gouailleur et coloré se côtoient des Halles au ratodrome, du Bon Marché à Pigalle. Paris, à cette époque, ça avait l’air pas mal! Alma Editeur

Le-contrat-Salinger
Le Contrat Salinger – Adam Langer. 
Fantasme parmi les fantasmes de l’écrivain : écrire un seul et unique roman, parfait, pour un seul et unique lecteur (ou alors bon, je connais des gens bizarres). Ce fantasme, Conner Joyce, auteur de thrillers un peu en bout de course, se voit offrir la possibilité de le réaliser, et de rejoindre ainsi les Mailer, Salinger, Pynchon et autres sommités qui se sont pliées à l’exercice proposé par un milliardaire étrange. Comment, selon quelles conditions et à quel prix… c’est une autre affaire que son ami Adam Langer nous raconte, entre circonspection et d’envie. Inutile de préciser que dans ce thriller littéraire, l’envie de se trouver à la place de Conner Joyce disparait assez vite… Ou pas, en fait… Super 8 Editions

9782351780954FS
Dernier Appel pour les vivants – Peter Farris. 
Si tu aimes les thrillers qui tâchent, envoient un direct du droit dans ton cerveau, fonce. Ici on trouve un braquage doublé d’une entourloupe qui appelle une revanche. Un ancien taulard complètement cinglé, un pauvre geek otage, une toxico à la meth, un flic abîmé par la vie, des membre de la Fraternité aryenne pas contents contents d’avoir été trahis par leur copain de cabane (et franchement pas tendres, voire totalement psychopathes), voilà qui se côtoie dans une certaine violence extrême, rude et sans la moindre étincelle de pitié. C’est parfaitement dosé, réglé au millimètre, sans un mot en trop, une scène en trop et c’est atrocement addictif… Editions Gallmeister

Claudel-Amoureux-des-livres-233x330Quelques amoureux des livres – Philippe Claudel. Nombreux sommes-nous à nous sacrifier nous-mêmes sur l’autel de la Littérature, cette déesse exigeante qui a ravagé bien des santés mentales et des existences. Philippe Claudel en épingle certains, un peu comme des papillons sous verre, ceux qui ont bien cotisé. La faute de l’époque, des aléas, à pas de chance, à un mauvais karma, ou à une multitude de circonstances. C’est drôle, bien sûr, car souvent loufoque et absurde. C’est aussi touchant et intelligent, car jamais Philippe Claudel ne se moque implicitement de ces trajectoires parfois stoppées net ou embrouillées. Il en parle même avec une profonde tendresse, comme s’il savait que l’écriture ne tenait qu’à un fil ténu. Editions Finitude

couv_I23

L’économie, pour quoi faire ?  – Robert Benchley. Moqueur, impertinent, loufoque, cet économiste digne des Monty Pythons à l’humour de la plus pure tradition anglaise, livre une série de leçons d’économie internationale. Stabiliser le franc, évaluer la santé de l’Europe, défendre les petits métiers en voie de disparition… Sous l’humour et l’absurde s’élève une critique acide et implacable du système économique mondial et de sa propre absurdité dévorante. Editions Wombat

lestradeConfessions du Dancefloor – Didier Lestrade. De 1988 à 1999, Didier Lestrade, figure phare du militantisme homo et co-fondateur d’Act Up Paris, participe à la popularisation de la house music en France à travers des chroniques musicales devenues cultes. Il écrit à Libération (qui était encore un journal à l’époque), avec un style gonzo très personnel, entre analyse pointue et points de vue personnels, sans jamais perdre son objectif de vue : la musique, la musique, la musique. Mention spéciale à L’Editeur Singulier, qui a non seulement le bon goût de rassembler ces articles, mais encore d’exploiter le support numérique avec intelligence. Au fil des articles, truffés de références, des liens, du contenu qui permet d’enrichir sa lecture en écoutant tout de suite les sons, en rebondissant sur des références et des articles. La culture, ça ne s’invente pas! L’Editeur Singulier 

Capture d’écran 2015-10-28 à 22.27.47Trottoirs – Jean-Luc Manet. Difficile d’écrire sur les SDF et les gens de la rue sans tomber dans le lourd, le cliché, la redite. Jean-Luc Manet, critique musical et nouvelliste à la plume vive et précise, évite avec élégance et humanité tous ces écueils d’écriture. Dans cette novella, il raconte l’histoire de Romain, un SDF ancien libraire qui se trouve au coeur d’une série de meurtres de sans-abris. On est pris dans ses marches parisiennes, dans un Paris connu par coeur et aimé de tout coeur, emporté dans le flot musical des mots sans jamais se défaire de cette menace noire qui rôde au-dessus de la ville. In8 Editions 

Superbe découverte grâce à la Librairie Charybde qui  a attiré notre attention sur cette maison que nous allons suivre de près…

Retrouvez ces livres chez votre libraire indépendant préféré avec Place des Libraires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *