Livre Audio : Chut, je lis ! (avec Audible)

audible-pad

A en croire les puristes du livre, il y aurait deux bêtes noires dans le monde de la littérature : le livre numérique et le livre audio. Deux intrus, sortes de versions au rabais de la Grande Lecture, la vraie, l’historique, la traditionnelle. Laissant loin les guéguerres et préférences subjectives, nous avons eu envie d’écouter des livres avec Audible. Et de partager l’expérience !

Ecouter un livre ? 

pas_ma_haine_leirisFaites le test à un dîner en ville (ou ailleurs, ne soyons pas sectaires) : parlez de livre audio, demandez leur avis à vous convives et vous entendrez certainement un florilège de  « C’est pour les enfants. Les gens qui ont des problèmes de vue. Les paresseux. Les personnes âgées. Les gens qui n’aiment pas lire. Aux Etats-Unis, c’est normal, ils n’ont pas de culture. Les Anglais ? Ils sont fans de gadgets.» Plusieurs combinaisons étant possibles et imaginables… Ecouter un livre, ce serait presque une hérésie, surtout en France, où personne n’écoute de podcasts ni ne se réveille avec la radio, n’est-ce pas ? Mais ça n’est pas pareil, il s’agit de lecture !

en_attendant_bojangles_bourdeaut

En fait…

Eh bien en fait, en fait, après avoir téléchargé quelques livres audio sur un iPad (un polar, un récit fantastique, deux romans récents et un Petit Nicolas), la colère de Gutenberg ne s’est pas abattue sur la rédaction de Bookalicious. Il devenait possible de lire sans solliciter ses petits yeux, de lire en conduisant, de lire en faisant le repassage, en rêvassant sur son canapé, en faisant son footing, bref, en faisant à peu près tout ce qu’il est possible de faire en mouvement, en action, et qui habituellement, nous fait compter ce « temps perdu sur les lectures ». Entendons-nous bien : nous ne sommes ni des enfants ni des personnes âgées, mais des lecteurs fanatiques et forcenés qui lisons plusieurs livres par mois. Pour un peu, on battrait Augustin Trappenard en score hebdomadaire  !

hiver_monde_follettUne réserve nimbée de projection philosophique se nichait encore dans notre esprit : quand on a l’habitude de lire, le cerveau, lui, a l’habitude de projeter des images en fonction des mots qu’il découvre. En quelque sorte, il déroule le film de ce qu’on est en train de lui faire lire. Quid de ces sensations, indissociables du plaisir de la lecture, avec un livre audio ? Le cerveau va-t-il réagir de la même façon à ce qu’il entend qu’à ce qu’il voit ? (s’il y a des scientifiques parmi vous, la réponses pourrait sembler évidente, mais nous sommes des rêveurs, merci). Par exemple, gardons-nous le même type de traces mnésiques quand on a entendu la douce voix d’Alain Chabat lire le Petit Nicolas, ou Philipe Calvario lire Edouard Louis ? Réponse : oui.  six_histoires_inedites_petit_nicolas

Les comédiens et lecteurs professionnels qui lisent ont le bon goût de ne pas se mettre en avant à travers leur lecture : ils servent le texte, rien que le texte et nous l’offrent sur un plateau. Ou une tablette, à votre convenance.

En pratique ? 

logo_audible_3125x3125En pratique, c’est très simple. Du CD au MP3, la plateforme Audible propose près de 200 000 références sur abonnement, réparties entre plusieurs éditeurs comme Gallimard, Thélème, Audiolib, Play Hardigan… Au cas-où, le lecteur auditeur dispose d’une période d’essai de 30 jours pendant laquelle vous pouvez bénéficier d’un livre audio gratuitement. Au cas-où,  sait-on jamais ! Que vous aimiez les romances, les romans, les récits fantastiques, le développement personnel, les livres pour enfants, vous trouverez. Et de la même manière qu’on se laisse facilement corrompre par les étals aguicheurs dans librairie, il est facile de se laisser porter par les suggestions. Chut, lisez !

Post réalisé en partenariat avec Audible.fr

4 Comments

  • Lybertaire dit :

    Je ne suis pas contre, mais je n’ai pas la même capacité de concentration quand je ne vois pas les mots, quand je ne peux pas m’attarder sur leur orthographe, leur ponctuation. L’autre défaut que j’y vois, c’est l’offre : il doit y avoir peu d’éditeur indé non ?
    Mais je suis tentée depuis longtemps, pendant le footing par exemple !

    • BooKalicious dit :

      C’est amusant, comme subtilités de concentration ! Il y a assez peu d’éditeurs indés pour l’instant, même si La Contre Allée propose certains de ses titres, Finitude aussi… ça se développe ! (et un footing littéraire, quelle bonne idée!)

  • Lybertaire dit :

    Je ne savais pas pour La Contre Allée et pour Finitude !

  • abygaelle dit :

    Moi qui déteste lire, j’ai redécouvert la lecture depuis que j’utilise des livres audio, et je trouve ça vraiment top.

    Malheureusement, comme le dit Lybertaire, très souvent l’offre fait défaut… et c’est bien dommage.

    Heureusement, il existe des solutions alternatives et gratuites comme l’excellent astread.com qui permet de disposer de tout type de livre en audio grâce à la synthèse vocale.

    C’est beaucoup moins confortable que la lecture par un acteur, mais ça permet d’écouter dans sa voiture des bouquins pour faire de l’autoformation. Du coup le jeu d’acteur est moins important pour ce type de contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *