Littérature Européenne : L’EUPL, qu’est-ce que c’est ?

Prononcé « i you pi el » ou « eu u pé el », le « European Union Prize for Literature » ou, en français dans le texte « Prix Littéraire de l’Union Européenne » soutien la création de ses pays membres en la faisant circuler à l’étranger. Loin de n’être qu’un prix parmi les centaines de prix littéraires existants, l’EUPL permet à des textes et leurs auteurs de dépasser les frontières. Plongée dans les coulisses d’un prix qui a de la valeur. 

Pour une Europe littéraire 

Comment accéder à la littérature étrangère ? Par quels moyens se familiariser avec la fiction de nos voisins européens ? Comment savoir quels sont les auteurs célèbres, ne serait-ce qu’en Belgique, pourtant proche géographiquement ? De nombreux éditeurs français, notamment indépendants, s’intéressent de près aux littératures étrangères qu’ils traduisent et mettent à disposition du lectorat francophone. On a pu par exemple découvrir des auteurs Turques, Polonais, Portugais, Islandais, et sortir des sentiers quadrillés par le polar scandinave ou la comédie de moeurs anglaise. 

Créé en 2008, l’EUPL met en lumière la richesse littéraire des pays européens d’une part et favorise leur circulation d’autre part. Une double action qui permet aux auteurs primés de voir leur travail soutenu dans leur propre pays et porté aux yeux de lecteurs étrangers grâce à la traduction et un certain nombre d’événements et rencontres. En fait, l’EUPL invite à sortir de chez soi un livre à la main. 

Quels pays participent ? 

De l’Autriche à la Suède, de la Moldavie à la Lettonie, de l’Espagne à la Slovénie, de la France à la Tunisie, la participation est ouverte à tous les pays de l’UE et quelques autres pays non membres, mais participant au programme « Creative Europe », soit 41 pays au total. Initiative pensée et pilotée par la Commission Européenne dans l’objectif de soutenir la traduction et la la création littéraire à travers l’UE, Creative Europe apporte financements et visibilité à des initiatives européennes liées à la littérature et au livre. 

Côté EUPL, en 2019, 14 pays ont ainsi pu élire leur lauréat (car il y n’y a pas UN gagnant Européen, mais plusieurs gagnants, soit un par pays. Rien à voir avec l’Eurovision, du coup) : Laura Freudenthaler (Autrice), Piia Leino (Finlande), Sophie Daull (France), Réka Mán-Várhegyi (Hongrie), Beqa Adamashvili (Géorgie), Nikos Chryssos (Grèce), Jan Carson (Irlande), Giovanni Dozzini (Italie), Daina Opolskaitė (Lituanie), Marta Dzido (Pologne), Tatiana Țîbuleac (Roumanie), Ivana Dobrakovová (Slovaquie), Haska Shyyan (Ukraine) and Melissa Harrison (Royaume-Uni).

Les pays tournent, ce ne sont bien sûr pas les mêmes qui présentent des auteurs chaque année et les participants 2020 et 2021 sont déjà listés.

Comment ça marche ? 

Comment définir des participants, débattre des lauréats à l’échelle Européenne ? Si l’on connaît dans les grandes lignes le fonctionnement des jurys littéraires français, imaginer une coordination de plusieurs pays peut sembler très floue. Explications ! 

En fait ce n’est pas si compliqué : un consortium sélectionné par la Commission Européenne, coordonne l’initiative. Conjointement, la Fédération Européenne et Internationale des Libraires (EIBf) + le Conseil Européen des Ecrivains (EWC) + la Fédération des Editeurs Européens  définissent les jurys nationaux (chaque pays possède son propre jury pour les sélections) et organisent la  cérémonie de remise du prix. 

Ensuite, concrètement, les jurys nationaux sélectionnent des candidats et les proposent au Consortium. Une fois que la liste est validée, les jurys nationaux sélectionnent un gagnant qui remporte le prix, et ce pour chaque pays inscrit. Plutôt simple, en fait, non ? 

Quelles littératures découvrir ?

Toutes ! L’EUPL est ouvert à tous les styles et genres, du moment qu’ils appartiennent au domaine de la fiction. Nombreux sont les lauréats à travailler à l’affranchissement des frontières entre théâtre, image, littérature et poésie, à chercher une transversalité entre différentes disciplines artistiques qu’ils pratiquent ou affectionnent. Au niveau des sélections, ce sont souvent des éditeurs de petite ou moyenne envergure qui se voient soutenus. 

En terme de genre littéraire, on a croisé du roman historique, du texte conceptuel à la limite du slam, du récit intimiste, du roman social, de l’autofiction, bref, tout ce que l’on appelle « littérature ». à la pluralité des origines répond la pluralité des textes.  

Quelques initiatives à connaître 

Le programme Creative Europe, don’t l’EUPL fait partie, soutient par ailleurs un certain nombre de démarches liées à la chaîne du livre et la création littéraire que l’on peut découvrir par ici. Enfin, pour une plongée directe dans l’univers et les plumes, de magnifiques anthologies sont éditées. Certaines, annuelles, regroupent des textes gagnants, d’autres, comme celle éditée pour les 10 ans de l’EUPL, sont plus particulières. La dernière, « European Stories » (publiée en bilingue français-anglais), regroupe 36 textes d’anciens lauréats issus de 26 pays. Parmi eux, 5 ont été primés dans 4 catégories pour la qualité exceptionnelle de leur nouvelle. 

Multiple et coordonné, pluriel et singulier, le Prix Littéraire de l’Union Européenne, l’EUPL, apparaît comme une porte d’entrée sur la diversité littéraire européenne, l’essence même de l’identité d’un pays. Quoi de plus fort que les mots pour plonger dans une culture ?