Kiwibooks : c’est parti mon kiwi !

Kiwibooks, késako ? Jeune librairie en ligne qui met l’accent sur l’occasion à prix abordables (qui a dit que la culture, c’était cher ?), Kiwibooks propose un modèle intéressant dans l’écosystème du livre. Le premier élément, et de taille : ses tarifs défiant toute concurrence. Décryptage. 

Des petits prix

Quel lecteur forcené ne s’est pas retrouvé en face d’un dilemme de taille : payer son loyer ou acheter des livres ? Manger ou acheter des livres ? S’habiller ou… OK vous avez compris. Souvent, et pour beaucoup, le prix des objets culturels reste un frein à leur acquisition. Et le piratage, c’est du vol (soyons rassurés : dans le monde du livre, il reste peu courant, et en général cible les grosses têtes des ventes). Kiwibooks offre une alternative à tous ceux qui n’ont pas de bon bouquiniste ou bouquinerie à proximité et qui souhaitent trouver des livres d’occasion en bon état, et avec du choix. Ici, c’est moins cher que sur certains sites couramment utilisés pour la revente de livres et autres, et l’état, généralement « bon » ou « très bon », est indiqué. Facile donc, de faire son marché du livre sans trop compter ses sous, et de profiter également de leur système d’achats de livres d’occasion… Eh oui, vous pouvez revendre vos livres sur Kiwibooks !

Des rayons fournis

« OK c’est bien beau, mais on trouve quoi chez Kiwibooks ? Parce que les bouquineries, on connaît, les bouquinistes, aussi. S’il y en a des très bien, il y en a beaucoup qui proposent des James Bond et l’intégrale des recettes de Maïté » Oui, c’est vrai, lecteur. Nous aussi on connait. Nous aussi avons essuyé quelques déconvenues en matière de recherches littéraires dans les rayons de certains revendeurs d’occasion, quand notre addiction au livre nous faisait envisager de devenir libraire pour pouvoir y avoir accès tout le temps, à tous les livres. Or ici, s’il y a bien un rayon « Cuisine », il y en a suffisamment d’autres pour ne pas rester sur sa faim. Rayon littérature française, rayon littérature étrangère, rayon romans policiers pour ceux qui retiennent le plus notre attention… Mais aussi développement durable, nature, sport, bref, on ne va pas tous les énumérer : il y a du choix, pour tous les goûts, et tous les profils de lecteurs. 

Un blog qui récompense ses contributeurs 

Tiens, un site qui ne paye pas en « visibilité » (les familiers des contributions, les blogueurs, les journalistes, les rédacteurs, vous savez de quoi on parle), cette monnaie du web qui ne sert que celui qui la propose… Kiwibooks possède un espace blog, avec quelques conseils de lecture qui visent à s’étoffer, et propose de payer ses contributeurs en points qui permettent d’acheter des livres. Sympa comme initiative ! 

Avec une base de plusieurs dizaines de milliers de références et plus de 5000 nouvelles par mois, Kiwibooks permet un accès au livre à un coût raisonnable. Une initiative à souligner dans un contexte économique ou beaucoup se sentent mis à l’écart par les prix (justifiés, mais ça n’est pas le sujet), des livres neufs.