Adopte : Entres Hommes de Germàn Maggiori

CejOh2fW4AAbVy1

  • Taille : 372 pages
  • Origine : Argentine
  • Style : Polar badass
  • Alcool : très souvent
  • Tabac : régulier
  • Drogues : très souvent
  • Imperfections : aucune !

Description

Tout part d’une partouze. Des hommes politiques argentins s’offrent une soirée coquine en compagnie de prostituées et de travestis. Or l’affaire tourne court, une prostituée fait une overdose et meurt. Tous ignorent que la scène est filmée. La cassette disparait et des flics se lancent dans une enquête où le temps est compté, pas les verres, pas les balles, ni les coups foireux.

Traits de caractère

Je ne fais pas dans la dentelle. Pas de périphrases ni de métaphores, une scène de crime est une scène de crime. Pareil pour une scène de cul ou de torture. Sans fards ni faux-semblant, ici, il n’y a pas de place pour les bad boys gominés de grosses productions américaines ou les ellipses consensuelles. J’envoie au tapis tous les flics, enquêteurs, voyous ténébreux et pleins de problèmes personnels qu’on peut croiser dans les meilleurs polars internationaux. Mes flics sont des psychopathes qui n’hésitent pas à assassiner ou torturer. Ils sont pires que les criminels, sauf qu’ils ont une plaque pour les couvrir. Devant la violence pure, tout le monde se retrouve sur un pied d’égalité.

Qui je cherche

Des lecteurs qui se laisseront piéger par cette construction chorale, cet enchâssement parfaitement maîtrisé de récits, de personnalités, de voix de voyous qui s’expriment pour dessiner un tableau hallucinant. Par sa violence crue et sa diversité, d’une part, et par sa maîtrise stylistique éblouissante, d’autre part. Certes, il n’y a pas vraiment de femmes dans cet univers testostéroné où les différents se règlent dans le sang, mais qu’importe !

Mes mots-clés

Enorme.

Chef-d’œuvre.

Jouissif.

Addictif.

Le mot de la fin

Tu vas oublier le sens du mot « sommeil » à la première page… Et tu ne me lâcheras pas une seconde avant d’avoir vécu toute l’intensité d’une relation de 372 pages… On m’a qualifié de « meilleur polar argentin ». C’est flatteur. Mais je suis, plus simplement, le meilleur polar de tous les temps !

Pour me trouver

Entre Hommes  de Germàn Maggiori

Editions La Dernière Goutte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *